Safari en Tanzanie : Le parc national de Ruaha - 5 Avr 2019

Situé dans le centre de Tanzanie, le parc national de Ruaha est le deuxième plus grand parc du pays. Peu programmé par les voyagistes car loin des autres parcs (Tarangire, Manyara, Ngorongoro, Serengeti…), il mérite pourtant presque un voyage à lui seul tant ses paysages sont diversifiés et sa faune nombreuse ! Traversé par la rivière Ruaha, à qui il doit son nom, le parc national de Ruaha couvre 10 300 km². Cet immense territoire offre une multitude de paysages très différents même si la savane arbustive parsemée d’acacias prédomine.

Ces plaines sont le paradis des grands herbivores (girafe, grand koudou, antilope, buffle, zèbre, gazelle, élan…). Son originalité vient de ses grandes forêts de baobabs, plusieurs fois centenaires, et ses escarpements rocheux (kopje) qui culminent à près de 2 000m d’altitude, fief des léopards et des lions. Son point fort reste néanmoins la rivière Ruaha qui reste en eau presque toute l’année, et ses affluents (Mzumbe…) qui, en revanche sont à sec de juillet à novembre. Cette période sèche est d’ailleurs un des meilleurs moments pour visiter le parc car les animaux se rassemblent alors près des points d’eau et comme la faune de Ruaha est particulièrement nombreuse, le spectacle est juste incroyable qui fera de votre safari en Tanzanie un moment inoubliable.

  

Des animaux par milliers

La population d’éléphants du parc de Ruaha est en effet à environ 10 000, ce qui en fait une des plus grandes d’Afrique. Les buffles ne sont pas en reste mais surtout vous y aurez l’opportunité d’observer des espèces assez rares telles que le grand koudou, l’hippotrague noir et l’antilope rouanne. Les fauves sont également très bien représentés avec une belle population de lions, dont les familles peuvent compter jusqu’à 20 individus, les léopards, les guépards et aussi des espèces plus discrètes comme les lycaons, les hyènes rayées et les octocyons. Les ornithologues seront aussi comblés avec la présence de 450 espèces d’oiseaux sédentaires et plus du double migratrices qui arrivent dans le parc de décembre à janvier. Enfin, crocodiles et hippopotames occupent le lit de la rivière Ruaha toute l’année.

Un safari inédit

Si le parc national de Ruaha a été créé en 1964, la zone dans laquelle il est situé est protégée depuis les années  avec d’importantes réserves de faune sauvage qui furent longtemps des réserves de chasse. De par son éloignement (10 heures de route ou 1h30 de vol depuis Dar es Salam) et sa situation à l’écart des autres grands parcs tanzaniens, Ruaha ne reçoit que 1 500 à 2 000 visiteurs par an. Y séjourner (lodge Ikuka Safari camp) offre donc l’occasion de réaliser un safari en Tanzanie proche de celui des premiers explorateurs, en osmose presque totale avec la nature sans risque de rencontrer d’autres 4x4. Grâce à sa desserte aérienne avec Dar es Salam et Arusha, le parc peut néanmoins être programmé dans un safari comprenant les autres parcs  tanzaniens et même l’île de Zanzibar. Mais attention, les vols sont chers.

  

catégories